S1mba

Alors que le monde se fige en mars 2020, un crochet hyper accrocheur se faufile sur les ondes internationales. "Rover", de l'artiste zimbabwéen S1MBA, a fait le tour des continents, grâce à un défi TikTok.

Au printemps suivant, le bouche-à-oreille se transforme en une véritable superproduction. Après avoir été diffusé pendant plus d’un an dans dans des lieux socialement éloignés, le titre aux influences afro a été nommé au BRIT Award du meilleur single britannique. À ce jour, le clip original de “Rover” a été visionné plus de 21 millions de fois.

Leonard Simbarashe Rwodzi (S1MBA), élevé à Harare, au Zimbabwe joue du tambour djembé et le marimba. Il forme son oreille à des musiciens comme Oliver Mtukudzi et Leonard Dembo. L’Amapiano – la scène sud-africaine de la house music, où les artistes créent une deep-house extrêmement percutante et à tendance afro – a également contribué à forger ses premiers goûts.

À l’aube de son adolescence, S1MBA quitte le Zimbabwe et s’installe à Farringdon,  une petite ville anglaise entre Oxford et Swindon. “Il s’agissait pour moi de trouver mon identité dans une société qui ne me comprenait pas.”

La première mixtape “Good Time Long Time” est le point culminant de l’ascension de S1MBA sur scène. Sa perspective consiste à réunir des énergies chaleureuses et des atmosphères qui inspirent confiance. “Nous avons été enfermés et personne n’a passé un bon moment dans l’enfermement”, dit-il. “Je veux que les gens entendent cette tape et qu’ils aient l’impression de revenir à une époque où ils peuvent faire la fête dans un club, ou aller à un barbecue, et où il n’y a pas de complications.”

“Twice”, coproduit par S1MBA, se penche sur l’esprit positif de l’artiste. “Ça vient d’une période de ma vie où j’étais très heureux. Beaucoup de mes rêves s’étaient réalisés”, dit S1MBA.

La prochaine étape pour S1MBA est de faire avancer les choses. “Je veux de bonnes vibrations avec cette tape”, dit-il, “que vous vous sentiez à nouveau heureux dans la vie. Je veux que vous vous sentiez à l’aise pour sortir et danser.”